Conflit fémoro-acétabulaire de hanche

Le conflit fémoro-acétabulaire est une affection dans laquelle un excès d’os se développe le long d’un ou des deux os qui forment l’articulation de la hanche – ce qui donne aux os une forme irrégulière. Parce qu’ils ne s’emboîtent pas parfaitement, les os se frottent les uns contre les autres lors des mouvements. Au fil du temps, ces frictions peuvent endommager l’articulation, causer de la douleur et limiter l’activité.

 

Anatomie

La hanche est une articulation très mobile formée par l’acétabulum du bassin et la tête fémorale. Un tissu lisse appelé cartilage articulaire recouvre la surface de la tête fémorale et de la cavité acétabulaire.
L’acétabulum est entouré d’un fibrocartilage puissant appelé le labrum. Le labrum forme un joint autour de la tête, étanche et contribuant à la stabilité de l’articulation.

 

La description

Dans le conflit FA, une prolifération osseuse – appelée bosse osseuse – se développe autour de la tête fémorale et / ou le long du cotyle. Cette bosse provoque un contact anormal entre les os de la hanche et les empêche de s’articuler normalement pendant le mouvement. Au fil du temps, cela peut entraîner des déchirures du labrum et une dégradation du cartilage articulaire (arthrose).

 

Types de FAI

Il existe trois types de FAI : pincement, came et mixte.

  • Pince. Ce type de conflit se produit parce qu’une excroissance osseuse se développe sur le bord normal du cotyle. Le labrum peut être écrasé sous le rebord proéminent du cotyle.
  • Came. En cas de conflit, la tête fémorale n’est pas ronde et ne peut pas coulisser normalement à l’intérieur du cotyle. Une bosse se forme sur le bord de la tête fémorale qui broie le cartilage à l’intérieur du cotyle.
  • Mixte : Cela signifie simplement que les types pince et came sont présents.

 

Cause

Le conflit FA survient à cause d’une anomalie de croissance osseuse autour de l’articulation de la hanche, en fin de croissance.
C’est la déformation d’un éperon en os de came, d’un éperon en os de pince, ou des deux, qui entraîne des lésions articulaires et des douleurs..
Certaines personnes peuvent vivre longtemps et être actives avec un conflit sans jamais avoir de problèmes. Lorsque les symptômes apparaissent, toutefois, cela indique généralement que le cartilage ou le labrum est endommagé et que la maladie est susceptible de progresser.
Les sportifs commencent à ressentir de la douleur plus tôt que ceux qui sont moins actifs.
Cependant, l’exercice ne cause pas de conflit.

 

Symptômes

Les symptômes les plus communs du conflit FA:

  • Douleur
  • Raideur

La douleur survient souvent dans l’aine, bien qu’elle puisse se produire vers l’extérieur de la hanche. Tourner et s’accroupir peut causer une douleur aiguë et lancinante. Parfois, la douleur est sourde.

Si vos symptômes persistent, vous aurez besoin de consulter un médecin pour déterminer la cause exacte de votre douleur et proposer les options thérapeutiques adéquates.
Négliger les douleurs et symptômes d’un conflit FA peut causer de dommages irréversible à la hanche.

 

Examen du médecin

Lors de votre premier rendez-vous, votre médecin discutera de votre état de santé général et de vos symptômes liés à la hanche. Il ou elle examinera également votre hanche.

 

Test d’impact

Dans le cadre de l’examen physique, votre médecin effectuera probablement le test de conflit.
Pour ce test, votre médecin soulèvera votre genou vers votre poitrine puis le retournera vers votre épaule opposée. Si cela réveille votre douleur à la hanche, le résultat du test est positif.

 

Imagerie

  • Radiographie : Ils indiqueront si votre hanche est porteuse de conflit et du degré de dégradation (arthrose).
  • Scanner et Arthroscanner : Plus détaillées qu’une simple radiographie, ils aideront votre médecin à déterminer la forme exacte de votre conflit de hanche et les lésions associées (labrales et cartilagineuses).
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM). Permet de détecter les lésions du labrum et du cartilage articulaire.

 

Anesthésie locale

Votre médecin peut également injecter un médicament anesthésiant dans
L’articulation de la hanche en guise de test de diagnostic. Si le médicament anesthésiant procure un soulagement temporaire de la douleur, il conforte le diagnostic.

 

Traitement

Traitement non chirurgical

Changements d’activité. Votre médecin peut tout d’abord vous recommander de modifier simplement votre activité quotidienne et d’éviter celles qui provoquent des symptômes.
Les anti-inflammatoires non stéroïdiens : pour aider à réduire la douleur et l’inflammation.
Rééducation. Des exercices spécifiques peuvent améliorer l’amplitude des mouvements de la hanche et renforcer les muscles qui soutiennent l’articulation. Cela peut réduire le stress sur le labrum ou le cartilage blessé.

 

Traitement chirurgical

Si les tests montrent que les lésions articulaires sont causées par le conflit et que votre douleur n’est pas soulagée par un traitement non chirurgical, votre médecin pourra vous recommander une intervention chirurgicale.

 

Arthroscopie

De nombreux problèmes de conflit FA peuvent être traités avec une chirurgie arthroscopique. Les procédures arthroscopiques sont effectuées avec de petites incisions et des instruments fins. Le chirurgien utilise une petite caméra, appelée arthroscope, pour visualiser l’intérieur de la hanche.
Au cours de l’arthroscopie, votre médecin peut réparer ou nettoyer tout dommage au labrum et au cartilage articulaire. Il ou elle peut corriger la FAI en coupant le bord osseux du cotyle et en rasant la bosse de la tête fémorale.
Certains cas graves peuvent nécessiter une opération ouverte avec une incision plus grande pour y parvenir.

 

Résultats à long terme

La chirurgie peut réussir à réduire les symptômes causés par un conflit. La correction du conflit peut prévenir des dommages futurs à l’articulation de la hanche. Cependant, tous les dommages ne peuvent pas être complètement réparés par une intervention chirurgicale, surtout si le traitement a été différé et que les dommages sont graves. Il est possible que d’autres problèmes se développent à l’avenir.
Bien qu’il y ait une petite chance que la chirurgie ne soit pas efficace, c’est actuellement le meilleur moyen de traiter les conflit FA douloureux.