Rupture de la coiffe des rotateurs

Anatomie

La coiffe des rotateurs est un ensemble de tendons qui s’insère sur la tête de l’humérus et qui participent au bon fonctionnement de l’épaule en lui permettant des mouvements de rotation et en la stabilisant.

Elle est composée de 4 tendons principaux qui sont le supra-épineux en haut, le sous-scapulaire en avant et en arrière l’infra-épineux et le petit rond. On y rattache également la longue portion du biceps brachial qui chemine au sein de cet ensemble et peut être en cause dans les symptômes.

 

Causes

 

La rupture traumatisme

La rupture peut survenir suite à un traumatisme mais ce mécanisme reste rare. Elle se produit alors souvent chez le patient jeune.

 

La rupture dégénérative

C’est le cas le plus fréquent. Cela correspond à une fragilisation progressive du tendon du fait de l’âge et de l’utilisation. Un traumatisme peut aussi se surajouter.

 

Symptômes

  • La douleur
    Elle apparait progressivement avec au départ des tendinites récidivantes puis elle peut devenir permanente. Elle touche l’épaule mais peut parfois irradier dans le cou ou tout le membre supérieur.
  • La perte de mobilité active et de force de l’épaule
    Le tendon n’étant plus fonctionnel, cela peut aboutir à des difficultés à mobilise le bras voire même à une quasi-paralysie.

 

Examen de médecin

 

Examen physique et historique du patient

Après avoir discuté de vos symptômes et de vos antécédents médicaux, votre médecin examinera votre épaule. Des tests spécifiques aident votre médecin à évaluer le fonctionnement de l’articulation et des tendons de la coiffe des rotateurs.

 

Tests d’imagerie

Votre médecin peut vous prescrire des tests d’imagerie pour vous aider à confirmer votre diagnostic et à identifier tout autre problème.

En premier lieu il vous sera demandé de faire une radiographie et une échographie. Il s’agit d’examens qui permettront d’éliminer d’autres diagnostic comme l’arthrose et d’évoquer le diagnostic visualisant les différents tendons.

Dans un second temps il pourra être nécessaire de réaliser une IRM ou un arthroscanner qui permettront de visualiser au mieux les tendons et les différentes structures de l’épaule. Leur objectif est d’orienter une éventuelle chirurgie.

 

Traitement

La rupture de la coiffe est souvent d’abord traitée avec des options non chirurgicales. Si ces options ne soulagent pas la douleur et n’améliorent pas la mobilité, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

 

Traitement non chirurgical

Il faut souvent 2 à 3 mois de traitement non chirurgical avant de pouvoir évaluer son efficacité.
Il comprend généralement :

  • Modification d’activité. Vous devez modifier votre mode de vie et éviter les activités qui aggravent vos symptômes
  • Traitement médicamenteux : Antalgiques, Anti-inflammatoire non stéroïdien
  • Infiltrations : cela correspond à réaliser une injection dans l’articulation le plus souvent réalisée par un radiologue de manière à ce qu’elle soit réalisée le plus précisément possible
  • Rééducation : les séances de kiné peuvent permettre de réduire les douleurs et entretenir de bonnes mobilités

 

Traitement chirurgical

Une intervention chirurgicale devient nécessaire quand toutes ces mesures ne permettent plus de vous soulager suffisamment.

Son objectif est de faire disparaitre les douleurs et de redonner de la mobilité.
Il sera réalisé une arthroscopie de l’épaule qui visera à nettoyer l’articulation et à refixer les tendons rompus sur l’os.

Une hospitalisation en ambulatoire est en général possible (1 journée).
Une immobilisation coude au corps est mise en place pour une durée de 45 jours.

La rééducation est débutée dès le lendemain de l’intervention et sera poursuivie après le retour à domicile. Elle est très importante et le résultat final de l’intervention est lié à son bon déroulement.
Il faut être conscient avant toute décision que la durée de récupération peut être longue et est en générale obtenue après 3 à 6 mois.

Assurez-vous de suivre le plan de traitement de votre médecin. Bien que ce soit un processus lent, votre engagement est le facteur le plus important pour vous permettre de reprendre toutes vos activités.