Instabilité chronique de l’épaule

L’épaule est l’articulation la plus mobile de votre corps. Elle vous permet de lever le bras et le faire pivoter. Cette plus grande amplitude de mouvement, cependant, peut causer une instabilité.
L’instabilité de l’épaule se produit lorsque la tête de l’os du bras est expulsée hors de la cavité de l’omoplate (glène). Cela survient souvent à la suite d’un accident.

L’instabilité chronique peut survenir par la suite avec des luxations répétées ou d’une appréhension et sensation de subluxations répétées.

 

Anatomie

Votre épaule est composée de trois os: votre os du bras (humérus), votre omoplate (scapula) et votre clavicule.

La tête de l’humérus s’insère dans une cavité peu profonde de l’omoplate appelée: glène. La capsule et le labrum maintiennent la tête de l’humérus au centre de la cavité glénoïde.
Votre épaule repose également sur des tendons et des muscles puissants pour la maintenir stable.

Les luxations de l’épaule peuvent être partielles, la tête ne sortant que partiellement de la glène. Ceci s’appelle une subluxation. Une luxation complète signifie que la tête sort complètement du support.
Une fois que les ligaments, les tendons et les muscles autour de l’épaule se relâchent ou se déchirent, les luxations peuvent se produire à plusieurs reprises. L’instabilité chronique de l’épaule est l’incapacité persistante de ces tissus à maintenir le bras centré dans la cavité de l’épaule.

 

Cause

Une épaule peut devenir instable de trois manières courantes :

 

Luxation de l’épaule

Une blessure grave, ou un traumatisme, est souvent la cause d’une luxation initiale de l’épaule. Lorsque la tête de l’humérus de luxe, elle crée des lésions de la capsule et labrum communément appelé lésion de Bankart. Une première luxation peut entraîner des luxations récidivantes ou un sentiment d’instabilité.

 

Contrainte répétitive

Certaines personnes présentant une instabilité de l’épaule n’ont jamais eu de luxation. La plupart de ces patients ont des ligaments plus laxes aux épaules. Ce relâchement accru est parfois physiologique, Parfois, cela est le résultat de contraintes articulaires répétitives.
La natation, le tennis et le volleyball font partie des sports nécessitant des mouvements répétitifs pouvant allonger les ligaments des épaules. De nombreux emplois peuvent favoriser ce phénomène.

 

Instabilité multidirectionnelle

Chez une petite minorité de patients, l’épaule peut devenir instable sans antécédents de blessure ou de tensions répétitives. Chez ces patients, l’épaule est laxe et peut se luxer dans plusieurs directions, vers l’avant, l’arrière ou le bas de l’épaule. C’est ce qu’on appelle l’instabilité multidirectionnelle. Ces patients ont des ligaments naturellement laxes.

 

Symptômes

Les symptômes courants d’instabilité chronique de l’épaule:

  • Douleur
  • Une sensation persistante d’instabilité de l’épaule

 

Examen de médecin

 

Examen physique et historique du patient

Après avoir discuté de vos symptômes et de vos antécédents médicaux, votre médecin examinera votre épaule. Des tests spécifiques aident votre médecin à évaluer l’instabilité de votre épaule. Votre médecin peut également rechercher une laxité générale de vos ligaments.

 

Tests d’imagerie

Votre médecin peut vous prescrire des tests d’imagerie pour vous aider à confirmer votre diagnostic et à identifier tout autre problème.

Radiographie : Ces images montreront les lésions osseuses directes et indirectes (encoches dd la tête de l’humerus, de la glène).
Imagerie par résonance magnétique (IRM) et ou arthroscanner : dfiagnostiquer les lésions labrales et du cartilage.

 

Traitement

L’instabilité chronique de l’épaule est souvent d’abord traitée avec des options non chirurgicales. Si ces options ne soulagent pas la douleur et l’instabilité, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

 

Traitement non chirurgical

Il faut souvent plusieurs mois de traitement non chirurgical avant de pouvoir évaluer son efficacité. Le traitement non chirurgical comprend généralement :

  • Modification d’activité. Vous devez modifier votre mode de vie et éviter les activités qui aggravent vos symptômes.
  • Anti-inflammatoire non stéroïdien.
  • Rééducation: Le renforcement des muscles de l’épaule et le contrôle de l’épaule peuvent accroître la stabilité. Votre thérapeute élaborera un programme d’exercices à la maison pour votre épaule.

 

Traitement chirurgical

Une intervention chirurgicale est souvent nécessaire pour réparer le labrum déchiré ou étiré, de manière à ce qu’ils soient en mesure de maintenir l’articulation de l’épaule en place.

Arthroscopie : Les tissus mous de l’épaule peuvent être réparés à l’aide d’instruments minuscules et de petites incisions. C’est une procédure qui se pratique en ambulatoire. L’arthroscopie est une chirurgie peu invasive. Votre chirurgien examinera l’intérieur de l’épaule avec une petite caméra et effectuera l’opération avec des instruments spéciaux très fins.

Chirurgie ouverte : Certains patients peuvent nécessiter une intervention chirurgicale ouverte. Cela implique de faire une incision plus large sur l’épaule et d’effectuer la réparation sous visualisation directe.
Elle associera une butée osseuse avec son insertion tendineuse (butée coracoidienne) -remise en tension de la capsule.
Rééducation : Après la chirurgie, votre épaule peut être immobilisée temporairement avec un coude au corps.
Des exercices de rééducation des ligaments seront nécessaires afin de guider la récupération des amplitudes articulaires. Des exercices pour renforcer votre épaule seront progressivement ajoutés à votre plan de rééducation.
Assurez-vous de suivre le plan de traitement de votre médecin. Bien que ce soit un processus lent, votre engagement est le facteur le plus important pour vous permettre de reprendre toutes vos activités.